Un peu d’histoire

Un passé militaire

Si Porquerolles était habitée depuis l’antiquité, l’île est restée cependant à l’état naturel. C’est à partir du XVII siècle sous Richelieu puis Napoléon qu’elle devient un point de défense. D’où la construction de nombreux forts pour barrer et surveiller l’accès à la rade de Toulon. L’île fut donc au départ essentiellement militaire.
S’ils demeurent de nombreux forts à voir (voir idées de balades à vélo), il reste également des vestiges d’un village de pécheurs grecs à la pointe de la galère sur la seconde crique. Seul le sémaphore, à 142 m d’altitude, reste militaire.

Nos idées de balades à vélo sur Porquerolles  >>

Fort Porquerolles

Par KoS (Travail personnel) [Public domain], via Wikimedia Commons

Une île en cadeau

En 1911, l’île est rachetée dans sa totalité par Mr Fournier ayant fait fortune au Mexique comme chercheur d’or. Acquise lors d’une vente aux enchères à la bougie, il offre Porquerolles à son épouse comme cadeau de mariage.
La famille développera alors l’île en culture maraîchère, ses primeurs seront très prisés à Paris ainsi que ses vignes (voir ballade).

En 1935, Mr Fournier décède. S’en suivra la seconde guerre mondiale, les habitants seront évacués et l’île occupée successivement par les italiens puis les allemands. A la libération, la famille Fournier redémarrera les cultures mais elle fut freinée par la période de l’exode sur les villes…
En 1971, les descendants de la famille Fournier décideront de vendre  80% de l’île  à l’état. L’état en confiera la gestion au parc national de Port-Cros.

Mr Fournier

Un parc protégé

Le parc National de Port-Cros a également la responsabilité de l’inventaire de la flore et de la faune sur les îles d’or. En 1988, englobant un périmètre autour de l’île, Porquerolles  devient site classé. En 1996, ce périmètre est reprit pour créer un site pilote « Marina 2000″. Le 6 mai 2012, suite à un décret, Porquerolles avec Port-Cros ainsi qu’une frange marine d’une profondeur de 600m deviennent « Coeur de Parc » ainsi que « projet de développement durable » en partenariat avec les 11 communes avoisinantes.

Porquerolles côte intérieure

By Remi Jouan (Own work) [GFDL or CC-BY-SA-3.0-2.5-2.0-1.0], via Wikimedia Commons